Publié par Laisser un commentaire

Bilan rituel de l’année passée

AU REVOIR 2019

Voici venu le temps du traditionnel bilan de l’année passée. Quelque peu cliché, ce genre d’articles permet cependant de visualiser ce qui a été accompli (ou non) durant l’année et de mieux se projeter dans l’année à venir. 2019 a pour moi (et pour ma petite entreprise) été une année fabuleuse. Lorsque j’ai créé Un Hibou Dans Le Papier, il s’agissait avant tout pour moi d’officialiser mon activité créative et ma participation à quelques marchés de Noël. J’étais bien loin de me douter qu’il me permettrait aujourd’hui de gagner ma vie. 

Petit retour en dates :

en janvier

Gros questionnement sur la suite à donner à ma boîte. J’ai du mal à définir mon activité (bijoux, créations zéro-déchet, décorations en papier, etc.). J’aime créer, mais en l’absence de fil directeur, difficile de se faire une place. Mes amis, mes proches me suivent, mais je rêve de vendre mes créations à d’autres personnes qu’à mes connaissances. Je tente un dernier « gros coup » en m’inscrivant à l’édition 2019 du Printemps des Docks (grand événement déco et art de vivre lyonnais, c’est l’occasion de (re)découvrir des marques qui valorisent le made in France mais aussi d’exercer ses talents créatifs).

en février

Je prends mon courage à deux mains et je vais frapper à la porte du magasin Biocoop Tendance Ecolo de Bourg-en-Bresse, afin de savoir si mes produits seraient susceptibles de les intéresser. Je ressors de là avec un bon feeling mais sans trop y croire non plus. Quelques heures plus tard, première commande dans ma boîte mail !

en mars

Le Printemps des Docks est un réel succès. Pas assez de stock, au bout d’un jour, toutes nos créations sont écoulées. Nous prenons des commandes et encore des commandes. Les visiteurs saluent la qualité des produits, le choix des tissus, la fabrication entièrement artisanale. Je suis ravie.

en mai

Je commence à travailler avec Enjoy Phoenix et sa marque green Leaves and Clouds en leur fournissant des bee wraps.

en juin

Alors que Tendance Ecolo continue ses commandes, je me demande : « pourquoi pas d’autres magasins Biocoop ? ». S’en suit une série de mails pour tenter de démarcher quelques nouveaux clients. Le Biocoop En Vie Bio de Lons-le-Saunier me répond. C’est le début de grooooooosses commandes et de quantités jamais assez suffisantes. Les clients reviennent acheter nos produits. On officialise un peu cette activité : catalogue de tissus utilisés, créations de « vraies » étiquettes avec codes barres et tout, et tout.

en juillet

Lou’en Bio, magasin Biocoop de Louhans rentre dans notre fichier clients. L’Ain, le Jura, la Saône-et-Loire : 3 départements. Je réfléchis de plus en plus à abandonner mes projets carriéristes dans le domaine de la santé pour ne me consacrer plus qu’à cette activité qui me passionne.

en septembre

Le département du Rhône nous ouvre ses portes grâce au magasin Bio’plaisir de Tassin-la-Demi-Lune.

en octobre

En route pour un cinquième magasin Biocoop avec le second de Bourg-en-Bresse – Bio’Eden. Participation au salon The Greener Good, super association dont la mission consiste à sensibiliser et mobiliser les citoyens à adopter des modes de vie et de consommation plus durables en mettant en lumière les alternatives existantes.

en novembre

Nous participons au salon ID d’Art d’Annecy. Nos chiffres explosent, nos commandes aussi. Si bien que j’ai du mal à tout envoyer à temps pour Noël (quelques soucis de santé et le maintien d’un mi-temps infirmier m’empêche de consacrer à mon entreprise tout le temps que je souhaiterais).

en décembre

Noël approchant, les commandes sur le site explosent ! Le rythme s’accélère ! Et cela me donne encore plus envie de me surpasser !

Et 2020 dans tout ça ?

Avant de penser à 2020, je tenais à toutes et tous vous remercier du fond du coeur. Mes proches qui me soutiennent (et me supportent) au quotidien dans cette aventure. Les responsables de rayon avec lesquels je travaille au quotidien et qui sont d’une compréhension sans égale. Et vous, utilisateurs. Ceux que j’ai pu croiser sur les salons, les utilisateurs anonymes que je ne rencontrerais sans doute jamais. Sans vous, rien ne serait possible !

des salons

Le premier de l’année : My Little Big Fair, au sein même de la Foire de Lyon (on rentre dans la cour des grands là nan ?!). Suivi du Printemps des Docks, dans le hall Green Life, comme l’année dernière. Nous serons aussi (à nouveau) sur le salon The Greener Good puis du côté d’ID d’Art.

En 2020, on parle de l’ouverture d’une boutique « multifonctions » sur Saint-Amour. Certes une boutique physique où vous pourrez retrouver mes produits, mais également ceux d’autres créateurs du coin (parce que dans le Jura, on a de talentueux artisans). Cette boutique aura un espace salon de thé (ce serait dommage que mes CAP de cuisine et pâtisserie ne me servent pas), et un lieu cosy pour l’organisation d’ateliers divers.

une équipe

C’est également cette année que petite entreprise deviendra grande ! Les commandes se multipliant, je ne peux plus assurer seule toutes ces demandes. Avec mon cher et tendre, nous allons donc organiser sa mutation en société et ainsi développer notre activité, notamment via l’embauche d’un (ou de plusieurs) salariés.

des idées

Et pour finir, que serait une nouvelle année sans nouvelles idées ? De nouveaux produits à gogo vont arriver : les mouchoirs lavables, les labia pads, trois box zéro-déchet, entre autres, viendront compléter l’offre actuelle.

Mes meilleurs vœux

Après ce (très) long blabla, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de très belle fêtes de fin d’année et mes meilleurs vœux. Que la santé et l’amour vous accompagnent. Que vos projets les plus fous se réalisent. Que la bienveillance soit votre quotidien. Et que la préservation de notre chère planète soit l’une de vos (plus grandes) préoccupations pour l’année à venir.

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Publié par Laisser un commentaire

Ma fabuleuse expérience du Printemps des Dock

logo Le Printemps des Docks à Lyon 2019

Ma fabuleuse expérience du Printemps des Dock

Comme vous le savez, les 22, 23 et 24 mars derniers s’est déroulé Le Printemps des Docks à Lyon. Cela ne fait que quelques jours et j’ai pourtant l’impression que des mois se sont écoulés ! C’était tellement intense, riche en rencontres. Le retour à la vie « classique » d’infirmière a été un peu difficile. Et pourtant …

Challenge

pour un hibou dans le papier

Lorsque j’ai créé ma petite entreprise Un Hibou Dans Le Papier en septembre 2017, c’était avant tout pour légitimer toutes mes petites créations, leur donner une réelle existence. Et puis, c’était un beau challenge ! Je ne me suis jamais mis la pression quant à ces créations et pourtant … Lorsque je me suis inscrite comme exposante au Printemps des Docks, j’avais quelques appréhensions. Non pas concernant l’organisation ou le nombre de visiteurs, loin de là, mais plutôt concernant ma capacité à être à la hauteur pour ce genre d’événement. Plus de 10 000 visiteurs à satisfaire ce n’est pas rien !

LE STRESS DE LA PREMIÈRE FOIS

Il a donc fallu que je revoie mes exigences. Il a fallu faire du stock, couper, coudre, ne pas s’énerver lorsque la machine à coudre faisait des bêtises, ne pas trop hurler contre le chat qui s’amusait avec la bobine de fil… Plus le grand jour approchait, plus j’étais nerveuse. Il s’agissait de mon premier salon professionnel, et je pense qu’au fond de moi, j’en attendait beaucoup.

Et je n’ai pas été déçue ! J’ai fait, lors de ce salon, des rencontres formidables, aussi bien au niveau des visiteurs que des autres exposants. Avec Maxime, nous avons été surpris par l’accueil que vous nous avez réservé ! C’était tout simplement DINGUE !

RUPTURE DE STOCK

Mais au-delà du fait que dès le samedi après-midi nous n’avions plus de stock (oui, nous avons été dévalisés et nous vous en remercions du fond du cœur) c’est surtout l’avenir de ma petite boîte qui évolue grâce à vous. J’ai désormais envie de lui donner une réelle existence, pourquoi pas une place prédominante dans ma vie professionnelle. Et tout cela n’aurait pas été possible sans vous ! Alors 

MERCI

Merci de m’avoir fait confiance. Merci de me soutenir dans ce beau projet ! N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, des améliorations éventuelles que je pourrais porter aux produits ! Et bien sûr, n’hésitez pas à parler du petit HIBOU autour de vous !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Publié par Laisser un commentaire

DIY | Pastilles effervescentes écologiques pour les toilettes

toilettes zéro déchet
toilettes zéro déchet

DIY | Pastilles effervescentes écologiques pour les toilettes

Bon, aujourd’hui, je reviens avec un article un peu moins poétique que les derniers, mais non moins important. Comme vous le savez, j’essaye depuis quelques temps de me tourner vers une consommation plus écologique et éco-responsable. J’ai déjà commencé à modifier mes habitudes de consommation, mais il me restait un gros travail à faire au niveau des produits ménagers, en particulier ceux de la salle de bain et des toilettes.

Pratiques mais pas écologiques

les gels wc

Je me suis donc tournée vers mes toilettes et les produits d’entretien que j’utilisais et plus particulièrement vers les gels WC. Il est vrai que l’utilisation de ces gels est facile et rapide, pratique ! Un petit coup de gel. On laisse agir. On frotte. Et on tire la chasse d’eau. Mais quand on regarde leur composition … ça fait réfléchir. Du coup, j’ai un peu cherché quels composants plus naturels pourraient avoir une efficacité similaire et je me suis attelée à la réalisation de pastilles effervescentes pour garder mes toilettes propres. Sans plus attendre, voici la recette.

Recette

POUR 12 GROSSES PASTILLES EFFERVESCENTES

– 30 gouttes d’huile essentielle de lavande ;
– 30 gouttes d’huile essentielle de tea trea ;
– 20 gouttes d’huile essentielle de citron ;
– 100 g d’acide citrique ;
– 300 g de bicarbonate de soude ; – de l’eau plate ;
– 1 moule (en silicone de préférence, que vous n’utiliserez que pour cela).

Préparation

Pour réaliser cette recette, munissez-vous de gants et de lunettes de protection pour éviter toute projection de produits sur les muqueuses (oeil, bouche…). En cas de projection, rincez abondamment et rendez-vous chez votre médecin.

  1. Mélangez l’acide citrique et le bicarbonate.
  2. Rajoutez les huiles essentielles.
  3. Goutte après goutte, rajoutez de l’eau. Vous devez obtenir un mélange ayant la consistance du sable légèrement mouillé.
  4. Placez votre mélange dans le moule.
  5. Laissez sécher toute la nuit.
  6. Démoulez et conservez dans un pot hermétique à l’abri de l’humidité (pour garder vos pastilles sèches) et de la lumière (pour ne pas perdre les propriétés des huiles essentielles). 

MODE D'EMPLOI

  1. Utilisez 1 à 2 fois par semaine dans la cuvette de vos toilettes.
  2. Laissez agir 15 minutes.
  3. Frottez.
  4. Tirez la chasse.

Résultat

J’ai eu quelques petits soucis de réalisation. En effet, lorsque l’on rajoute de l’eau à la préparation pour avoir un mélange qui peut être moulé, ce mélange gonfle (car le bicarbonate réagit). Du coup, le mélange sortait de mes moules, ça commençait à mousser. BREF ! Je me suis donc creusée les méninges pour trouver une solution. Planche à découper en plastique + ardoise lourde sur le dessus. Et j’ai laissé prendre la préparation une nuit au frais. Au démoulage, gros soulagement, le mélange était resté en place dans ses alcôves. J’ai été très étonnée par le séchage de la préparation. Les pastilles se démoulent très bien et sont très dures (du coup je me demandais si elles allaient vraiment être effervescentes). 

ODEUR

Au niveau de l’odeur, celle-ci est très agréable. En même temps, les huiles essentielles que j’ai mises (en plus d’avoir de réelles propriétés antibactériennes et désinfectantes) ont une odeur que j’affectionne particulièrement. J’ai donc laissé le pot légèrement ouvert dans mes toilettes pour parfumer en même temps (une pierre deux coups, comme on dit). 

EFFICACITÉ

Et l’efficacité dans tout ça ? Et bien j’ai déposé ma première pastille dans la cuvette en début de semaine. Il a fallu que j’attende un peu pour qu’elle commence à fondre (nouveau questionnement sur l’effervescence de ces petites choses). Mais elle a bien fondu, en faisant des petites bulles partout. J’ai laissé agir 15 minutes, j’ai frotté un bon coup et j’ai tiré la chasse. Le résultat ? Je pense que mes toilettes ont rarement été aussi blancs (merci l’émail vieux de plusieurs décennies). Très efficace ! Du coup, je pense utiliser ces petites pastilles deux à trois fois par semaines.

Verdict

En conclusion, je suis ravie d’avoir pris le temps de réaliser ces pastilles (d’avoir eu quelques frayeurs aussi). Le temps nécessaire pour les réaliser est d’à peine 10 minutes + la nuit de séchage. En terme de coût, j’avais tout à la maison, mais ce sont des produits qui se trouvent facilement dans le commerce et qui ne sont pas hors de prix. Par contre, l’environnement sera certainement plus heureux qu’avec les produits du commerce actuel. Bref, je suis ravie !

Liste des produits

Cet article vous a plu ? Vous a-t-il donné envie de vous lancer dans la réalisation de ces pastilles ? Avez-vous déjà testé ce genre de produits ménagers écologiques ? Dites-moi tout en commentaire !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Publié par Laisser un commentaire

DIY | Savon au miel et aux huiles essentielles

savon au miel et aux huiles essentielles
savon au miel et aux huiles essentielles

DIY | SAVON AU MIEL ET AUX HUILES ESSENTIELLES

Depuis quelques temps, j’essaye de modifier ma consommation. J’essaye d’évoluer vers une consommation plus écologique, plus économique, meilleure pour ma santé. En bref, une consommation plus éco-responsable. Je m’atèle donc à traquer dans chaque pièce les modifications de consommation que je pourrais faire. Cela dans le but de me rapprocher doucement de mon idéal.

La salle de bain

le grand tri

La pièce de mon appartement où j’ai le plus de travail à faire est la salle de bain. Après avoir donné / jeté un grand nombre de produits cosmétiques et m’être rapprochée d’un style beaucoup plus minimaliste (fantastique cette huile végétale d’abricot qui sert à la fois de démaquillant et d’huile hydratante), je m’oriente de plus en plus vers des cosmétiques handmade et donc faits à la maison. Chose qui est loin d’être évidente lorsque l’on est accro à certains produits (je vous parlais encore il y a peu de mes chouchous sous la douche).

Malgré les difficultés à m’y mettre (manque de temps, de matières premières) j’y ai trouvé beaucoup d’avantages :

– on peut vérifier la provenance des matières premières,
– le choix réel de ce que l’on veut mettre dans nos produits en fonction de nos besoins,
– la personnalisation du produit aux grès de ses envie.

Mon premier savon

ADAPTÉ À MON ÉPIDERME

J’ai fini par prendre mon courage à deux mains et à me lancer dans la confection de mon premier savon. Premièrement, je le voulais doux pour la peau et purifiant. Deuxièmement, il lui fallait une action antiseptique et renforçant un peu la fragilité de ma peau et sa prédisposition aux infections. Atteinte de la maladie de Verneuil, ces propriétés m’étaient indispensables. Pour finir, il fallait qu’il ait une odeur agréable.

C’est ainsi que je suis donc allée faire un tour sur le site d’Aroma-Zone (que je ne présente plus) pour acquérir les matières premières qui me manquaient. La plus importante de toutes étant la base de savon. L’avantage de cette base que l’on appelle Melt & Pour, c’est qu’il suffit juste de la faire fondre et de la mouler. Et c’est tout ! Un véritable jeu d’enfant ! Quelques huiles essentielles (je suis aromathérapeute depuis peu). Un peu de miel, un moule et le tour est joué !

La recette

pour 3 savons de 50g chacun

savon au miel et aux huiles essentielles

INGRÉDIENTS

– 150 g de base de savon Melt & Pour blanche à l’Aloe vera,
– 1 cuillère à soupe de miel de sapin pour l’effet hydratant, assainissant, antiseptique,
– 1 pointe de couteau de poudre d’or pour l’effet pailletée,
– 10 gouttes d’huile essentielle de tea tree pour l’effet purifiant,
– 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa pour l’effet purifiant et la douce odeur de rose,
– 5 gouttes d’huile essentielle de niaouli pour l’effet purifiant et stimulant pour le système immunitaire.

Assurez-vous de bien vous laver les mains avant de manipuler vos produits (pour éviter toute contamination). Utilisez des contenants et ustensiles propres.

PRÉPARATION

  1. Préparez vos ustensiles (moules, spatule, balance) et préparez vos produits.
  2. Dans une casserole, déposez la base de savon. Faites chauffer (à feu doux).
  3. Lorsque celle-ci est fondue, ajouter le miel et la poudre d’or.
  4. Dès que le mélange est homogène, retirez du feu.
  5. Ajoutez alors vos huiles essentielles (la chaleur leur ferait perdre leurs propriétés).
  6. Versez votre mélange dans vos moules.
  7. Laissez prendre la préparation 2 heures à température ambiante.
  8. Démoulez et laissez sécher une nuit (sans cette étape de séchage, votre savon sera un peu mou).
  9. Emballez-les et conservez-les à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Résultat

savon au miel et aux huiles essentielles
savon au miel et aux huiles essentielles

Et voilà le résultat ! De jolis petits savons aux propriétés intéressantes, prêts à être utilisés et/ou offerts. Pour ma part, j’aime la facilité de réalisation de ces savons. De plus, ils conviennent parfaitement à mes problématiques de peau. L’odeur est très sympa et les petites paillettes donnent un côté très girly. Pour finir, ils laissent ma peau hydratée, pas de tiraillement après la douche. 

Liste des produits

N’hésitez pas à le laisser en commentaire vos essais, vos remarques, vos suggestions. Et pour la moindre question en lien avec les huiles essentielles et leurs propriétés, envoyez-moi un message via le formulaire de contact !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Publié par Laisser un commentaire

Mon TOP 5 des huiles essentielles à avoir avec soi

huiles essentielles
huiles essentielles

MON TOP 5 DES HUILES ESSENTIELLES À AVOIR AVEC SOI

Avant de commencer, je vous rappelle que l’utilisation des huiles essentielles (HE) doit se faire avec prudence et sur les conseils d’une personne formée. Pour ma part, je suis infirmière (ce qui me permet d’avoir des notions en physiopathologie) et je suis en train de suivre une formation en aromathérapie. C’est pourquoi je me permets de vous faire un tel article.

Les huiles essentielles plutôt que les antibiotiques

POUR LA MALADIE DE VERNEUIL

Si vous me connaissez personnellement ou si vous me suivez depuis quelques temps, vous n’êtes pas sans savoir que je suis atteinte d’une maladie de Verneuil (article ici). Un des traitements les plus efficaces pour la combattre reste l’antibiothérapie (l’utilisation des antibiotiques). Manque de bol pour moi, à chaque nouvel essai d’antibiotiques, je me retrouve aux urgences à cause d’une réaction allergique.

Ce sont ces événements qui m’ont poussé à élargir mon champ de vision médical et à chercher, de mon côté, des astuces pouvant améliorer mon quotidien avec cette maladie. Je me suis donc retrouvée face aux huiles essentielles, ne sachant pas trop comment les appréhender. Après de nombreuses recherches et pas mal de lectures, j’ai décidé de passer le cap.

Après plusieurs mois d’utilisation, je suis affirmative : les huiles essentielles me sauvent la mise dans de nombreuses situations. C’est pourquoi je voudrais, aujourd’hui, vous présenter mon TOP 5 des huiles essentielles que l’on devrait, selon moi, toujours avoir sur soi. Je vous parlerai aussi de la façon dont je les utilise, pour mes problèmes de santé spécifiquement.

L'huile essentielle de tea tree (arbre à thé)

C’est la reine des huiles essentielles ! Cette HE a une quantité assez impressionnante de propriétés et elle est devenue ma meilleure amie dans le contrôle de la maladie de Verneuil.

huiles essentielles de tea tree

SES PROPRIÉTÉS :

  1. antibactérienne : elle détruit les bactéries, ainsi que les bactéries résistantes aux antibiotiques,
  2. antifongique : elle combat les champignons responsables des mycoses,
  3. antivirale : elle détruit les virus,
  4. immunostimulante : elle stimule le système immunitaire, idéal en période de petit coup de mou,
  5. anti-inflammatoire,
  6. cicatrisante …

Vous vous en doutez, avec autant de propriétés, je ne pouvais que l’adopter. Du coup, je l’utilise pure sur mes abcès quand je les sens pousser (par là même, elle est très efficace sur l’acné). Cela permet d’éviter que l’abcès n’éclose (oooh, c’est joliment dit tout ça). Et pour les lésions qui sont déjà là, ça désinfecte et assèche. 

DANS LA CRÈME DE JOUR

Je l’utilise également dans la réalisation de mon soin de jour. Petite explication. Depuis quelques semaines, je n’utilise presque plus (à l’exception du maquillage et du parfum en réalité) de cosmétiques achetés dans le commerce. Du coup, ma crème de jour a été remplacée par un petit roll-on de 10 ml rempli d’huile végétale d’abricot additionné à 15 gouttes d’HE de tea tree. Ce petit mélange hydrate et assainit ma peau. Adieu les petites peaux mortes sous le maquillage ! 

dans le shampoing

Pour les problèmes de pellicules, c’est l’idéal. Une goutte dans une noisette de shampoing et vous laissez poser. À raison de 2 à 3 shampoings par semaine, les pellicules disparaissent (testé et approuvé par l’amoureux). 

dans toute la maison

Cette HE peut également s’utiliser dans un diffuseur d’HE pour assainir votre environnement, ou dans votre lessive maison pour purifier le linge.

DANS LA PHARMACIE

Elle peut aussi s’ingérer (soit en gélules, soit directement sous la langue) en cas de coup de mou ou de problème infectieux important. Mais attention, il ne s’agit pas de vider le flacon et la posologie doit être adaptée à votre cas !

L'huile essentielle de menthe poivrée

Je ne pouvais pas envisager un article de la sorte sans vous parler de l’HE de menthe poivrée. Pour moi qui suis souvent sujette aux migraines et autres maux de tête bien désagréables, c’est une véritable révolution. Mais elle a également un nombre considérables d’autres propriétés.

huiles essentielles de menthe poivrée

SES PROPRIÉTÉS :

  1. antalgique local : grâce au menthol qu’elle contient, l’HE de menthe poivrée est un antidouleur par son « effet glaçon » et soulage ainsi les douleurs musculaire, les hématomes, les maux de tête, etc.,
  2. tonique et stimulante : elle agit comme un stimulateur du muscle cardiaque et est ainsi hypertensive. Ses priorités tonique et stimulante stimule le système nerveux, en améliorant la vigilance et la concentration,
  3. antibactérienne : elle est un bactéricide efficace contre nombre de bactéries (staphylocoque doré, bactéries induisant des maladies digestives et urinaires, etc.),
  4. antivirale,
  5. antispasmodique,
  6. anti-inflammatoire …

contre la migraine

Souffrant de migraines depuis des années, j’avais du mal à trouver un traitement « classique ». Mon corps s’habituait à chaque nouvelle molécule médicamenteuse, et les migraines ne disparaissaient pas pour autant. Une petite goutte d’HE de menthe poivrée déposée sur chaque tempe, un petit massage pour faire pénétrer le tout et le tour est joué. En quelques minutes, les douleurs s’estompent pour finalement disparaître. Attention toutefois à bien déposer l’HE (qui est irritante) à distance des yeux.

contre la nausée

Pour mon petit ventre. Un repas trop copieux. Un voyage en voiture un peu secoué. Un mal-être passager avec quelques nausées en prime … Et rien sous la main, sauf un petit flacon d’HE de menthe poivrée. 1 goutte sous la langue pour faire passer le mal. Un remède juste magique qui était déjà utilisé il y a bien longtemps (en effet, l’HE de menthe poivrée et l’alcool de menthe que l’on donnait aux enfants avant les trajets en voiture il y a plusieurs dizaines d’années, ont des effets similaires).

L'huile essentielle de lavande fine

Ahhh la lavande … De grandes étendues de fleurs violettes. Une odeur qui rappelle l’été, le chant des cigales ! Et une super huile essentielle ! On parle beaucoup de cette HE, qui est très démocratisée. Mais qu’en est-il réellement de ses vertus ?

huiles essentielles de lavande fine

SES PROPRIÉTÉS :

  1. calmante, sédative : c’est peut-être son utilisation la plus connue. En effet, l’HE de lavande fine favorise l’attention et la concentration. Elle favorise également le sommeil et aide à la gestion du stress,
  2. anti-infectieuse et antifongique : encore une HE que j’utilise pour canaliser mes poussées d’abcès. En effet, cette HE est fongistatique et fongicide (elle stabilise et détruit les champignons),
  3. cicatrisante : l’HE de lavande fine a une action régénératrice de la peau (ajoutée avec un peu d’huile végétale d’abricot, c’est un petit cocktail cutané régénérant magique),
  4. antiprotozoaire et antiparasitaire : c’est bien connue que cette HE empêche la reproduction des poux, des puces et des tiques (et en plus, elle les tue),
  5. spasmolytique : elle permet de lutter contre les spasmes musculaires digestifs ou respiratoires et permet ainsi de calmer les contractions involontaires des muscles ;
  6. carminative : cette propriété va avec la précédente. En effet, l’HE de lavande fine favorise l’évacuation des gaz et calme les spasmes intestinaux.

Du coup, j’utilise cette HE soit en inhalation lorsque je suis un peu angoissée ou stressée ; elle me permet de me calmer de façon significative. Ensuite, ajoutée à un peu d’huile végétale, elle me permet de canaliser les poussées infectieuses de Verneuil et de cicatriser mes lésions (en association avec l’HE de tea tree).

L'huile essentielle de ravintsara

Alors ça, c’est le petit miracle que j’ai découvert il y a peu. En effet, j’ai attrapé il y a quelques jours une crève pas possible. À vrai dire, la même m**** que tout le monde semble attraper. Une belle épidémie ! Du coup, en faisant quelques recherches, je me suis rendue compte que cette HE (de ravintsara) pouvait me permettre de calmer mes maux et de rendre la guérison moins longue. Les signes cliniques observés chez moi sont assez proches de ceux d’une grippe : fatigue, nez bouché, toux, expectorations, céphalées, etc.

huiles essentielles de ravinstara

SES PROPRIÉTÉS :

  1. antivirale : elle est à la fois anti-infectieuse et antibiotique. En plus de cela, elle limite les risques de surinfection et le must de must, c’est qu’elle est sûre pour tous les âges ! Si c’est pas beau ça !
  2. immunostimulante : elle stimule les glandes responsables de la réponse immunitaire de l’organisme (en gros, les globules blancs qui s’en vont à la charge des envahisseurs microbes ennemis). Allez, hop, hop, hop ! Au travail !
  3. antibactérienne à large spectre : elle est antibactérienne et antimycobactérienne (bactéries responsables des mycoses). Son spectre d’action est très large (en gros son action est efficace sur un très grand nombre de bactéries). Idéale pour être sûre de tomber juste et de détruire le micro organisme en question ;
  4. expectorante : elle facilite la toux, c’est-à-dire (en terme physiologique) l’expulsion des sécrétions qui encombrent les bronches.

EN PRÉVENTION

Actuellement, je mets 3 gouttes sur le thorax et 3 autres en bas du dos, et ça 4 fois par jour. Et honnêtement, c’est assez magique. Bon, je suis toujours malade. Mais en 2 jours mon état s’est considérablement amélioré. Nez moins bouché, toux plus facile, BREF … Une HE bien utile à avoir avec soi. En plus, elle peut s’utiliser en prévention lors de l’arrivée du froid (en ce moment quoi). 3 gouttes sur les poignets 1 fois par jour. Une grande respiration. Et hop ! C’est reparti !

La camomille romaine

Alors, ok, il ne s’agit pas là d’une HE mais bien d’une plante. On vire donc tout doucement dans la phytothérapie. Mais en même temps, la camomille romaine m’est tellement utile que je ne pouvais pas ne pas vous la présenter.

Alors, il existe plusieurs types de camomille et principalement deux sont utilisés en phytothérapie, à savoir la camomille romaine et la camomille allemande (ou matricaire). Pas d’inquiétude, elles ont sensiblement les mêmes propriétés.

Les fleurs de camomille ne sont pas utilisées telles quelles. Elles sont plongées dans de l’eau soit très chaude, soit qui est portée à ébullition. La quantité de fleurs, ainsi que celle de l’eau, dépend du mal que l’on veut soigner.

SES PROPRIÉTÉS :

  1. anti spasmodique : elle permet de calmer les spasmes digestifs dus à une mauvaise digestion par exemple (usage interne),
  2. anti-inflammatoire : elle est idéale en cas de gastro entérite (elle permettra de calmer la flore intestinale) ou encore en cas d’état grippal (en inhalation, elle est parfaite pour calmer les inflammations des voies respiratoires),
  3. apaisante : qui ne connait pas la petite infusion de camomille avant de filer au lit ? C’est une excellente plante apaisante en cas d’agitation nerveuse,
  4. anti-inflammatoire (et anesthésiante) : encore une fois, mais cette fois-ci pour un usage externe. C’est d’ailleurs pour cette propriété première que j’ai commencé à utiliser la camomille. En effet, au tout début de ma maladie, j’étais tombée sur le témoignage d’un patient qui posait des compresses imbibées d’infusion de camomille sur ses abcès. Cela lui permettait de calmer les douleurs et, dans la grande majorité des cas, de rompre les lésions. Du coup, ni une, ni deux. 1 cuillère à soupe de fleurs pour 100 ml d’eau. Je fais bouillir le tout pendant 10 minutes. Je filtre. J’attends que la préparation refroidisse et j’imbibe une compresse que je pose sur les abcès douloureux. Petit plus, je mets le reste du mélange dans un récipient spray pour réhumidifier la compresse très régulièrement. Efficacité garantie chez moi.

J’utilise la camomille en usage interne principalement pour sa propriété anti-inflammatoire. Pour ce faire, je verse 150 ml d’eau bouillante sur une cuillère à café (pas besoin d’en mettre plus, la concentration sera déjà très forte) de fleurs de camomille. Laissez infuser 10 minutes (très important pour que l’eau capte les propriétés de la plante), filtrez (pas bons les fleurs) et boire 1 tasse avant chaque repas. Pas d’inquiétude, la couleur jaunâtre et l’odeur très forte sont normales.

Shopping List

Et vous ? Quelles sont vos huiles essentielles indispensables du quotidien ?

Un grand merci à l’amoureux (dont vous pouvez retrouver le travail ici) pour ses jolies photos.

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Publié par Laisser un commentaire

Ma cuisine zéro déchet

cuisine vintage zéro déchet
cuisine vintage zéro déchet

MA CUISINE ZÉRO DÉCHET

La chaleur écrasante des derniers jours est passée. En ce dimanche mi-gris, mi-ensoleillé, je voudrais vous parler d’un concept que j’essaye de mettre en place depuis maintenant quelques temps, à savoir la cuisine zéro déchet.

J’ai été très inspirée par le blog d’Alice qui défend le zéro déchet dans la vie de tous les jours. Je partage avec conviction son idée qu’il faut que l’on agisse de façon urgente pour diminuer notre consommation et surtout notre production de déchets au quotidien. Et pour cela, il convient de se rendre compte que certains de nos déchets peuvent avoir une seconde vie (oui, oui). Je vous parlerai donc de trois déchets principaux : les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œufs et le marc de café.

épluchures pour le compost

Les épluchures de fruits et légumes

Mes parents ont la chance d’avoir un grand jardin, ce qui me permets de récolter mes propres fruits et légumes. Mais une fois que les légumes sont épluchés et cuisinés, que faire de ces déchets ? La réponse peut paraître évidente lorsque l’on habite à la campagne, mais pas forcément lorsque l’on habite en ville et qui plus est en appartement.

DANS LE COMPOST : COMPOSTEUR & LOMBICOMPOSTEUR

La première solution consiste à mettre tous ces déchets verts dans le composteur (les grands bacs en bois) de mes parents. La nature faisant bien son travail, au bout d’un certain temps, j’obtiens un super compost pour booster un peu le jardin. Cependant, avec l’amoureux, nous habitons dans un appartement, en ville. Pas de composteur en vue pour nous. Du coup, nous avons pris contact avec le SICTOM (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères) de Lons-le-Saunier, qui finance à hauteur de 80% des lombricomposteurs pour les gens n’ayant pas accès à des composteurs classiques. Le concept ? Des bacs en plastique dans lesquels vivent des lombrics (vers de terre) qui mangent littéralement les déchets verts jusqu’à les transformer en compost super nourrissant. Les avantages ? Peu encombrant, pas d’odeurs, du recyclage utile. Cette petite chose devrait arriver chez nous à la fin de l’été.

EN SOUPE & en pesto

En effet, je garde certains déchets verts pour en faire … des soupes ou des pestos. Ainsi, lorsque les températures commencent à chuter, rien de mieux qu’une soupe de fanes de carottes associés à quelques pommes de terre (du jardin) pour l’onctuosité. Concernant les fanes de radis, quelques coups de mixer, un peu d’huile d’olive, quelques pignons de pins et le tour est joué. Vous aurez alors un délicieux pesto à tartiner sur des croûtons de pain ou bien à mélanger à votre plat de pâtes.

coquilles d'oeuf pour éloigner les limaces

Les coquilles d’œufs

J’utilise beaucoup d’œufs. Pour mes gâteaux, au petit-déjeuner … BREF ! Je trouvais cela dommage de jeter autant de coquilles. J’ai donc fait quelques recherches pour savoir ce que je pourrais faire de tout cela. Et j’ai trouvé LA solution idéale. Je fais sécher mes coquilles d’œufs en plein soleil après les avoir lavées. Une fois bien sèches, je les divise en deux tas.

EN POUDRE = ENGRAIS

Je réduis le premier tas en poudre très fine que je dispose aux pieds des plants de légumes. Le résultat ? La coquille, très riche en éléments minéraux, principalement en calcium, va nourrir la terre. Un excellent engrais naturel.

EN MORCEAUX = RÉPULSIF

Le second tas, je le broies grossièrement, de façon à garder des bords tranchants. Je dispose ces morceaux aux pieds des plants de salades. L’environnement coupant et désagréable des coquilles repoussera les gastéropodes comme les limaces et les escargots.

marc de café comme répulsif

Le marc de café

C’est LE déchet réutilisable par excellence. Pour l’amoureux et moi qui sommes de très grands buveurs de café (nous avons opté pour un filtre réutilisable), le marc de café est présent en quantité assez importante dans notre appartement, et dans des lieux un peu atypique. Ainsi, vous en trouverez dans le frigo, dans la salle de bain, dans la cuisine.

GOMMAGE

J’utilise le marc de café dans ma routine beauté, pour réaliser un gommage doux et efficace. En effet, mélangé à un peu d’eau ou à une huile végétale pour un effet hydratant, le marc de café devient un excellent gommage. Réalisé une fois par semaine, il permet de garder une peau douce et débarrassée des peaux mortes. Je réalise également ce gommage de façon un peu plus poussée avant chaque épilation, pour favoriser l’arrachage (ouille, ça fait mal) des poils.

ABSORBEUR D'ODEURS

Le marc de café est également un excellent absorbeur d’odeurs. Ainsi, placé frais dans une petite coupelle, il permet de débarrasser le réfrigérateur de certains odeurs nauséabondes (je pense évidemment au fromage, que nous consommons en grande quantité, surtout en habitant dans le Jura). Je change la petite coupelle de marc une fois par semaine. Vous pouvez également utiliser cette technique dans les toilettes.

ENGRAIS NATUREL

Pour finir, le marc de café est également un engrais très riche pour certaines plantes, et plus particulièrement pour les rosiers. Déposé à leurs pieds, il leur assurera vigueur et longévité. De quoi y réfléchir à deux fois avant de le jeter.

Et vous ? Quels sont vos bons plans pour une cuisine zéro déchet ?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Publié par Laisser un commentaire

Aloe Vera, les bienfaits

aloe vera sur le visage
aloe vera sur le visage

ALOE VERA, LES BIENFAITS

Aaahhh l’aloe vera … On en entend de plus en plus parler. On le trouve sous toutes ses formes dans les magasins bio (ou pas). En gel : pour une application externe, en jus : pour une action interne. Bref ! L’aloe, je l’utilise depuis quelques temps déjà pour ses multiples bienfaits. Pour calmer mes coups de soleil et par là-même réhydrater ma peau comme il se doit. Dans mes cosmétiques maison pour Monsieur et sa peau fragile. En ingestion pour purifier (un peu) mon organisme tordu. Mais je rêvais depuis des mois d’avoir enfin une branche d’aloe et de pouvoir en extraire moi-même le gel contenu à l’intérieur (les youtubeuses américaines m’ayant mis l’eau à la bouche avec leurs vidéos). Mais avant toute chose, quelques petits rappels.

Une véritable mine aux trésors

En effet, dans ce gel visqueux se cachent un (très) grand nombre d’éléments bénéfiques pour votre organisme, à savoir :

– des vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, E, et j’en passe, toutes très utiles pour le métabolisme de notre organisme, 
– plus de 20 minéraux indispensables au bon fonctionnement de notre charpente : calcium, chlore, chrome, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc, etc.,
– 7 des 8 acides aminés essentiels (que l’organisme ne peut fabriquer lui-même) et 11 des 14 acides aminés secondaires (que l’organisme synthétise à partir des acides aminés essentiels),
– mais aussi des enzymes,
– des glucides et j’en passe.

L’aloe peut s’utiliser à toutes les sauces. Il a en effet des propriétés multiples, que l’on peut classer en 4 grandes familles : 

– les propriétés dermatologiques : actions hémostatique, anesthésique, bactéricide, cicatrisante anti-inflammatoire, etc.,
– les propriétés cosmétologiques : actions astringente, adoucissante, protectrice, de régulation du pH de la peau, de desquamation, hydratante, nourrissante, etc.,
– les propriétés nutritionnelles : très riches en éléments vitaux,
– les propriétés digestives : elle permet une meilleure digestion et est un excellent laxatif.

Mes parents ont bien essayé de me ramener un plant lors de leur dernier voyage aux îles Canaries, mais ils n’étaient pas sûrs que ça passe dans l’avion. Je me suis donc contentée (mais c’est déjà super) d’un gel local, contenant plus de 99.8% d’aloe (le must du must).

chez Biocoop

Quelle ne fut pas ma surprise en repérant ces feuilles reconnaissables entre toutes chez Biocoop. Je n’en revenais pas !!! Allez, ni une, ni deux, une feuille dans le chariot. Une fois rentrée à la maison, on aurait dit une vraie gamine venant d’ouvrir son cadeau de Noël. L’amoureux a dû refréner mes ardeurs pour avoir le temps de prendre quelques photos de cette rencontre magique (si, si). Sitôt extrait, sitôt mixé, sitôt appliqué sur mes cheveux, mon visage et mes lésions de Verneuil (pour ceux qui ne savent pas ce que c’est que cette chose, vous pouvez en apprendre plus dans cet article).

jus d'aloe vera à partir d'une feuille fraiche
gel d'aloe vera à partir d'une feuille fraiche
gel d'aloe vera à partir d'une feuille fraiche
gel d'aloe vera
jus d'aloe vera

Et vous ? Avez-vous déjà utilisé de l’aloe vera ?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email